Unique by Mode City (FR)

Bodycelebration

7 mars 2019

LE BODYWEAR

Si en 1968, les féministes cherchaient à se libérer du carcan d’un sexisme réducteur en brûlant leur soutien-gorge, on trouve aujourd’hui une nouvelle forme d’émancipation des femmes par le biais d’une attitude bienveillante et assumée. Le soutien-gorge n’est plus l’ennemi, synonyme d’une entrave au bien-être et à la liberté d’expression. Portée par la célébration du corps et l’affirmation de soi, la lingerie n’est plus l’incarnation d’une séduction codifiée par le seul regard des hommes et les diktats d’une mode stéréotypée : porte-parole tout désigné de la body célébration, la tendance est définitivement au bodywear !

C’est désormais pour satisfaire un propre regard sur soi que les femmes s’autorisent la lingerie, tel un produit de beauté. Une nouvelle génération de soutien-gorge plus subtile dans son approche du confort pour toutes, a permis de réinventer les codes de la sensualité (MarieYat, About, la gamme coton de Skarlett Blue, Löv the label, Neïwai, Moons and Junes, MilaKrasna, Understatment Underwear). Dans une esthétique empruntée à la danse, le body devient justaucorps et la brassière se fait cache-coeur (Undress Code, Just a corpse, About, DSTM). Si certaines souhaitent s’affranchir de certains codes pour arborer une lingerie souple et épurée, d’autres choisiront un confort plus élégant avec des bralettes et bodys tout en tulles et dentelles, agrémentés de soie, satins, broderies, lanières décoratives et autres volants (Lonely, Mey, Myla, Le petit trou, Aubade, Silent Arrow, Gisela, Jolidon).
Désireuses de se réconcilier avec leur corps et leur image, les femmes ont su s’affranchir des clichés, pour s’approprier cette hybridation de la mode qui a mis l’industrie sans dessus-dessous. La lingerie dite bodywear compose aujourd’hui avec les codes du prêt-à-porter dont l’offre plus globale permet les tailles XS/S/M/L/XL, exemptées de bonnets. Certains vont même jusqu’à proposer le one size only, avec la ligne Soft Stretch de Chantelle.
L’offre est multiple pour répondre aux demandes d’une femme plurielle et à l’exigence revendiquée. Libérée de l’autocritique, la lingerie souligne les petits ou grands défauts qui n’en sont plus (MarieYat, Chantelle, Lonely, Silent Arrow, Le Journal Intime…). L’architecture contraignante des modèles passés devient design structuré, rehaussé de couleurs hautement photogéniques pour être partagés. On ose le dépareillé, c’est parfois même une réelle volonté (Lonely, About, Chantal Thomass).
On ose une nouvelle lingerie et ça fait du bien. C’est un peu le nouveau féminisme féministe : pour vivre heureuses, cessons de nous cacher !

About
Le Journal Intime

Une lingerie PRÊT-À-PORTER

Le secteur de la lingerie s’autorise toutes les audaces pour des offres produit toujours plus étonnantes.

Les dessous deviennent des pièces à part entière qui se laissent voir et entrevoir, flirtant ainsi avec le prêt-à-porter et les accessoires. Le point intéressant de cette évolution est naturellement que la lingerie a gagné petit à petit, ses galons de produit indispensable au-delà du pratique.
L’intérêt certain est désormais l’aspect mode de la lingerie qui se veut désirable, en accord avec notre style et donc de plus en plus désigné pour affirmer son identité !
L’apparition des bralettes que nous pouvons apprécier chez Myla, Lonely, Gisela, Aubade a révolutionné le soutien-gorge, imaginant des pièces légères pour de petites poitrines, plus mode, plus fun, sans contrainte. On avait besoin de s’éloigner du côté pragmatique de la lingerie avec sa seule fonction de maintien. Les femmes attendaient une offre plus moderne avec des choses plus créatives
dans lesquelles le superflu devient essentiel à la notion de plaisir : les frou-frous, la dentelle all-over…
Inspirée de marques haute-couture, cette tendance à la lingerie hybride fait naître des collections qui se montrent et habillent des tenues décontractées comme sophistiquées. Dessous féminins, sous-vêtements fonctionnels, sportwear, streetwear (Chantelle, Black Limba, Anita) les styles se mélangent et se réinventent dans la recherche d’un confort élégant et de pièces faciles à porter.
Une volonté de simplification qui émerge également à travers la déclinaison du système de taille (S, M, L ou 1, 2, 3), inspirée des codes du prêt-à-porter.
De cette tendance moderne de produits hybrides entre mode et lingerie, les techniciens (Bonbon Lingerie, Mapale Wear, MilakKrana, Silent Arrow, DSTM) se sont permis des ajouts de formes, de couleurs, de dentelles, des jeux de bretelles, pour envisager ces produits comme des accessoires mode pour des silhouettes stylées, et revendiquer une féminité beaucoup moins formelle, plus engagée.

Silent Arrow
Maison Lejaby

Restez au courant des actualités du salon et du marché

Inscrivez-vous à la newsletter

Je suis

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux